La domination des Médias - avec Sébastien Fontenelle & Edwy Plenel

Le 17 mai 2018 - 18h30

Auditorium du Musée Fabre - Boulevard Bonne Nouvelle, Montpellier

17 MAI 18H30 - CONFERENCE AVEC SEBASTIEN FONTENELLE & EDWY PLENEL - AUDITORIUM DU MUSEE FABRE

Publié en 2009, Les Éditocrates, ou comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n’importe quoi faisait le portrait savoureux de dix de ces prophètes des temps modernes (Jacques Attali, Bernard-Henri Lévy, Jacques Marseille, Alain Duhamel, Laurent Joffrin, Alexandre Adler, Nicolas Baverez, Christophe Barbier, Ivan Rioufol et Philippe Val). Près de dix ans plus tard, il devenait urgent de compléter la galerie.
Car le cauchemar continue. Avec la prolifération des canaux de diffusion, la corporation éditocratique s’est partiellement renouvelée : elle s’est légèrement rajeunie et un peu féminisée. Elle s’est surtout dangereusement radicalisée.
L’éditocratie a toujours des avis sur (presque) tout. Mais, plus obsessionnelle que jamais, elle s’acharne sur tou.te.s celles et ceux qui ne lui ressemblent pas, et qui incarnent par conséquent le mal absolu : le chômeur, le syndicaliste, le migrant, le musulman…
S’appuyant sur des démonstrations d’où le réel a été complètement banni, les éditocrates, toujours insensibles aux contestations citoyennes de leur magistère, continuent donc de fabriquer du consentement. Mais c’est avec une brutalité et un cynisme largement inédits qu’ils œuvrent aujourd’hui au formatage des esprits.
Au menu des Editocrates 2, le cauchemar continue aux éditions La Découverte : Éric Zemmour, Natacha Polony, Franz-Olivier Giesbert, Jacques Julliard, Élisabeth Lévy, Plantu, Brice Couturier, Jean Quatremer, Valérie Toranian et Arnaud Leparmentier.

Sans information libre, rigoureuse et pluraliste, sans respect du droit à être informé comme liberté fondamentale, les citoyens sont des aveugles qui peuvent voter pour leur pire ennemi ou leur pire malheur, prisonniers des propagandes, des idéologies, des faits alternatifs et de la post-vérité.
Dans La valeur de l'information, aux éditions Don Quichotte, Edwy Plenel se propose d’expliquer ce chemin de résistance, en s’attachant à toutes les dimensions du mot “valeur” qu’entraîne ce choix exigeant : valeur de la démocratie, valeur d’un métier, valeur du participatif, valeur d’un public, valeur d’une entreprise, etc. C’est en défendant la valeur de l’information que nous apporterons, face au choc de la révolution numérique, des solutions durables qui soient au service de l’intérêt général.
Journaliste, Edwy Plenel est cofondateur et président de Mediapart, journal en ligne indépendant et participatif fondé le 16 mars 2008. Il a notamment publié chez Don Quichotte Le Droit de savoir (2013), Dire non (2014) et Dire nous (2016).

empty