Et toujours elle m’écrivait

Par Florence Zinck - Libraire Sauramps - publié le 06/04/2017

Avec ce premier récit, Et toujours elle m’écrivait, Jean-Marc Savoye revisite sa vie, de ses premières amours, à la découverte d’être père, de son travail au sein de l’édition, aux décès familiaux. à la manière d’un roman- miroir, il nous dévoile le portrait de sa vie transformée par la psychanalyse.

C’est avec un style narratif très plaisant, proche du roman, que Jean-Marc Savoye nous livre le récit de sa vie. En évoquant son enfance, puis l’âge adulte, il dénoue le fil de sa pensée. La disparition soudaine de son frère Luc fut un catalyseur pour lui : « je craignais que la névrose familiale et la mienne me tendent à nouveau leurs filets ». Avec le regard de son analyste Philippe Grimbert, il revisite son passé. On entend alors deux voix pour saisir les tourments, les joies comme les peines, d’un homme empêtré dans son histoire et pour qui l’expérience du divan va s’avérer salvatrice et lui permettre d’entrevoir un nouvel horizon. Dans le sens caché des mots, il trouvera les clefs de ses affres, ce qui lui permettra de se remettre en mouvement. Ce récit autobiographique, d’une certaine façon, fait l’éloge de la pratique analytique et peut permettre aux néophytes de se familiariser avec celle-ci. Reste à chacun d’entre nous d’entreprendre sa traversée personnelle, pour assumer son passé et choisir sa vie.

© Page des libraires N°183 Printemps 2017