Désorientale

Par Marion - Libraire Sauramps - publié le 12/10/2016
Difficile de résumer ce premier roman de Négar Djavadi sans en dénaturer l'incroyable richesse. Essayons malgré tout: Kimiâ patiente dans la salle d'attente du service de PMA de l'hôpital Cochin. La jeune femme nous raconte à la faveur de cette attente l'histoire de sa famille, depuis l'époque (pas si lointaine) de son arrière-grand-père Montazemolmolk, régnant sur son harem de vingt-huit femmes dans le Nord de la Perse, en passant par celle de Nour, sa grand-mère aux yeux bleus, puis celle de ses parents Darius et Sara, opposants au régime du Shah, puis à celui de Khomeini, et qui finiront par s'exiler en France avec leurs trois filles. Une saga familiale? Déjà vu, dites-vous? Pas seulement. C'est aussi un conte oriental, plein de digressions, un concert de rock, empli de rage, un cours de géopolitique éclairé et un plaidoyer pour l'homoparentalité. Un livre surprenant, drôle, paradoxal et intelligent... En somme, un coup d'essai plus que réussi.

Pour aller plus loin...